Christian Bale en cinq rôles marquants

28/03/18 à 11:22 - Mise à jour à 13:21

Alors qu'il tient le haut de l'affiche dans le western de Scott Cooper, Hostiles, retour sur les rôles qui ont forgé la célébrité de l'"acteur-éponge" s'imprégnant de tous ses rôles à un point parfois inquiétant.

Christian Bale en cinq rôles marquants

Christian Bale dans 'American Psycho' © ISOPIX

American Psycho

Adaptation un peu maladroite du roman de Bret Easton Ellis, American Psycho est porté par Christian Bale en tant que Patrick Bateman, un jeune homme d'affaires à succès vivant dans le monde luxueux de la finance. Bale jongle entre les deux personnalités de son personnage: la première, un "loup de Wall Street" cocaïné et branché et la seconde, un tueur psychopathe se nourrissant de sa haine des pauvres, des femmes ou des homosexuels. Le film offre une réelle critique de cette société capitaliste américaine artificielle.

The Dark Knight

De Bateman à Batman. Pour beaucoup, c'est le meilleur film de super-héros de l'histoire. Un casting cinq étoiles dominé par un Christian Bale en Batman donnant la réplique au regretté Heath Ledger sous les traits du Joker. Dirigé par Christopher Nolan, Christian Bale marquera clairement l'histoire de l'homme chauve-souris, même si il ne sera pas nommé aux Oscars (contrairement à Heath Ledger, qui remportera l'Oscar du meilleur second rôle masculin à titre posthume).

The Machinist

Un rôle qui prouve probablement plus que tous les autres l'implication que peut mettre Christian Bale dans ses personnages. Près de trente kilos de perdus rien que pour le rôle, avant de devoir tout reprendre pour le tournage de Batman Begins. Bale y joue Trevor Reznik, un machiniste maigre comme un fil n'ayant "pas dormi depuis un an", enfermé dans une paranoïa, isolé socialement, sa relation avec Maria mise à part. Un thriller psychologique qui mettra Christian Bale tout en haut de la liste des acteurs capables de se torturer physiquement pour un rôle de cinéma.

Fighter

Rebelotte quelques années après The Machinist, Bale joue Dicky Ecklund, un entraîneur de boxe accro au crack et se torture encore une fois pour perdre cette fois-ci vingt kilos. Son interprétation en totale harmonie avec celle de Mark Wahlberg, son demi-frère dans le film, lui vaudra son premier Oscar, le récompensant dans la catégorie "meilleur second rôle masculin".

Empire du soleil

À l'instar de certains autres acteurs, Christian Bale a commencé sa carrière alors qu'il était enfant. À 10 ans, il jouait déjà au théâtre dans la pièce The Nerds au côté de Rowan Atkinson. Trois ans plus tard, il est celui que Steven Spielberg choisit parmi plus de 400 enfants pour interpréter Jim Graham, le héros de son adaptation du roman de J. G. Ballard, Empire of the Sun. À seulement 13 ans, il se retrouve avec tout un film sur les épaules, jouant un enfant perdu au sein du conflit entre Américains et Japonais. Il assumera pleinement son statut, portant l'un des films figurant parmi les plus sous-estimés du réalisateur.

Guillaume Scheunders

Nos partenaires