Chez Gino

29/03/11 à 16:20 - Mise à jour à 16:20

COMÉDIE | Dans Chez Gino, de son compagnon Samuel Benchetrit, Anna Mouglalis s'aventure sur le terrain de la comédie. Avec style, décalage, et bien en voix -d'un timbre qu'elle a décidément unique.

Chez Gino

Il y a d'abord le pitch, inénarrable: pizzaïolo bruxellois dont les affaires tanguent dangereusement, Gino entrevoit la perspective de se refaire lorsqu'il apprend la mort prochaine de son oncle, mafieux napolitain. Seul obstacle sur la voie de l'héritage: il doit prouver être lui-même un parrain redouté. A cet effet, il engage un réalisateur de publicité afin de tourner un faux documentaire à la gloire de ses exploits criminels.

Sur ces bases quelque peu improbables, Samuel Benchetrit (J'ai toujours rêvé d'être un gangster) signe un régal de comédie décalée, un film qui revendique son côté bancal (l'amateurisme du film dans le film déteint sur une pellicule peuplée d'acteurs surjouant pour la cause), tout en s'affirmant hommage appuyé au cinéma. L'histoire de Gino et Simone (José Garcia et Anna Mouglalis, impayables), couple bientôt aspiré par les événements qu'il a imprudemment déclenchés, emprunte autant à la comédie à l'italienne qu'au néo-réalisme, en effet; à quoi Benchetrit ajoute divers clins d'oeil, dans une perspective embrassant aussi bien Le parrain que Festen. Le résultat, s'il n'évite pas toujours la complaisance, est surtout hautement réjouissant. Comédie volontiers loufoque, Chez Gino s'affranchit du carcan d'un cinéma par trop formaté pour vibrer, au-delà de sa fibre cinéphile, d'une inspiration débridée et d'une authentique générosité. Et dispenser, ce faisant, un plaisir contagieux.

Chez Gino, comédie de et avec Samuel Benchetrit. Avec José Garcia, Anna Mouglalis, Sergi Lopez. 1h40. Sortie: 30/03. ***

J.F.Pl.

En savoir plus sur:

Nos partenaires