Cannes, le film du jour (2): The Lobster, de Yorgos Lanthimos

15/05/15 à 18:30 - Mise à jour à 16/05/15 à 09:29

Révélé par des films aussi radicaux que Dogtooth et Alpis, le cinéaste grec Yorgos Lanthimos découvrait la compétition cannoise, avec son premier film en anglais, The Lobster.

Cannes, le film du jour (2): The Lobster, de Yorgos Lanthimos

Yorgos Lanthimos, Rachel Weisz, Colin Farrell, Lea Seydoux et Jessica Barden avant la projection de The Lobster. © REUTERS/Yves Herman

S'ouvrant de la plus singulière des façons, cette dystopie se déroule dans un futur guère éloigné, qui voit les célibataires de ce monde internés à l'Hôtel, établissement de grand luxe où ils aurant 45 jours pour trouver l'âme soeur sous peine d'être transformés en un animal de leur choix et relâchés dans la nature. C'est là qu'atterrit David (Colin Farrell), laissé sans ressort par une rupture douloureuse, et bientôt soumis à un quotidien répétitif, où l'amour devrait résulter d'accointances absurdes - comme une même absence de sentiments, ou le fait de pareillement saigner du nez. Un cadre déshumanisé qu'il va bientôt fuir, rejoignant le maquis, et un groupe de résistants appelés les Solitaires, appliquant sous la conduite d'une chef autoritaire, des règles qui, pour être à l'opposé des précédentes, sont tout aussi rigides, puisque l'amour en est purement et simplement banni.

D'une bizarrerie renvendiquée, le film de Lanthimos manie aussi la critique caustique avec bonheur, qu'il assortit d'un goût très sûr pour l'humour noir. Mais si le propos est fort et drôle à la fois, le film se distend quelque peu sur la longueur. Et cela, même si les Rachel Weisz, John C. Reilly, Léa Seydoux et autre Colin Farrell, parfait dans un contre-emploi, lui donnent du relief, à quoi le réalisateur se charge d'ajouter le malaise. Après Le fils du Saul, le second ovni de la compétition.

Le + du jour: Woody Allen, en pleine forme avec The Irrational Man, présenté hors-compétition

Le - et le + du jour: John C. Reilly, de tous les bons et mauvais coups de la compétition, de The Lobster à Tale of Tales.

Nos partenaires