BRDCST, le nouveau festival défricheur de l'Ancienne Belgique

24/03/16 à 15:41 - Mise à jour à 15:51

Du 24 au 27 mars, l'AB est de retour avec un nouveau rendez-vous printanier. Le BRDCST entend mettre à l'honneur des artistes innovants venus de tous horizons.

BRDCST, le nouveau festival défricheur de l'Ancienne Belgique

Battles © Grant Cornett

Il y a pratiquement cinq ans, le festival Domino rendait son dernier souffle. Liturgy, Belle and Sebastian, Battles et Dan Deacon offraient un enterrement en grande pompe à un événement placé sous le signe de la découverte qui avait, en quinze éditions, accueilli quelque 400 artistes dans les murs bruxellois de l'Ancienne Belgique. Du 24 au 27 mars, l'AB est de retour avec un nouveau rendez-vous printanier. Le BRDCST (dont le nom a été inspiré par le groupe de Birmingham emmené par feue Trish Keenan) entend mettre à l'honneur des artistes innovants venus de tous horizons.

"Est-ce que le BRDCST est le petit frère du Domino? Oui et non, répond Kurt Overbergh, directeur artistique de l'AB. C'est un festival indoor et cutting edge mais nous le voulons, de manière générale, beaucoup plus ouvert. Un peu dans l'esprit de l'Incubate et du Guess Who où s'enchaînent un groupe tel que Sleaford Mods et une chanteuse turque comme Zelda. Il y a un an, je lisais un papier dans The Wire où le programmateur de l'Unsound à Cracovie déplorait que la plupart des festivals se ressemblaient comme deux gouttes d'eau. Il estimait qu'il fallait les personnaliser. Qu'ils devaient refléter l'âme et les coups de coeur de ceux qui les montent. C'est ce qui nous a guidés."

Le future jazz de GoGo Penguin, la musique africaine pour dance floor de Mbongwana Star et le furieux projet de Fire! avec Mats Gustafsson. Les matheux de Battles, du classique minimaliste dans les Marolles et une carte blanche au label expérimental gantois Consouling Sounds... Ouvrez grand les oreilles. "On veut vraiment décloisonner et libérer les esprits. La Huis 23 sera un peu le coeur du festival. On y proposera des événements gratuits. Des petits concerts mais aussi des entretiens, notamment avec mon héros punk: Steve Ignorant, de Crass... On a intitulé ces questions-réponses Wonder Talks en référence à la chanson I Wonder de Rodriguez." La promesse d'un événement défricheur qui se sait compliqué mais compte bien trouver sa place dans le paysage festivalier.

BRDCST. DU 24 AU 27/03 À L'ANCIENNE BELGIQUE. AVEC GOGO PENGUIN, MBONGWANA STAR, COCAINE PISS, BATTLES, POMRAD...

Nos partenaires