Bandes à part (2/7): les Hells Angels, anges et démons

14/07/16 à 16:42 - Mise à jour à 19/07/16 à 10:01

Source: Focus Vif

La mythologie bikeuse née après-guerre s'est développée via les fantasmes rock jusqu'à la criminalisation internationale. Loin du club loisir moto, avec l'odeur de soufre qui fascine encore, particulièrement le cinéma et les séries.

Dans la troisième saison de Sons of Anarchy apparaît Lenny The Pimp Janowitz, bientôt accusé du meurtre de trois agents fédéraux. Le personnage de la série américaine à succès, lancée en septembre 2008, est joué par Ralph Hubert Sonny Barger qui a la gueule de l'emploi mais aussi le casier et le pedigree. Fondateur en 1957 du chapitre d'Oakland du Hells Angels Motorcycle Club (sic), Barger incarne toute l'attraction de l'entertainment pour le plus célèbre des clubs de bikers. Créateur de Sons of Anarchy, Kurt Sutter s'est ouvertement inspiré de ses propres fréquentations motorisées pour reconstituer un gang fictif au patronyme imaginaire mais imprégné de la saga des Angels. Assez cru pour être réaliste quoi que débarrassé des circonstances criminelles les plus scabreuses, prime time oblige. Comme si la possible version contemporaine du gangstérisme -Al Capone pote des Harley- avait besoin d'un peu de sauce light pour séduire le cholestérol du grand public international. Mission commercialement accomplie, ce qui vaut à Sons... sept saisons d'existence, un spin-off et un prequel, annoncé pour 2017, où l'histoire est transposée dans les années 60. Époque où Sonny Barger, justement, commence à faire causer de lui.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires