Armando Iannucci: "On n'en a pas fini avec les dictatures"

18/04/18 à 16:35 - Mise à jour à 16:35
Du Le Vif Focus du 12/04/18

Armando Iannucci signe avec The Death of Stalin une satire politique irrésistiblement drôle et significative.

Depuis Jonathan Swift, la satire politique extrême est devenue en Grande-Bretagne une riche et belle tradition. Certes, l'auteur des Voyages de Gulliver était irlandais, pas anglais, mais c'est bien lui qui lança définitivement le mouvement avec ses pamphlets géniaux, dont Modeste Proposition pour les enfants pauvres en Irlande d'être à la charge de leurs parents ou de leur pays et pour les rendre utiles au public de 1729, où il suggérait ironiquement, pour remédier à la famine en Irlande, que les gens se servent des nourrissons comme source d'alimentation... Armando Iannucci s'inscrit dans cette ligne d'humour agressif, énorme, provocateur. Ce diplômé de la prestigieuse université d'Oxford, inspiré en partie par les Monty Python, s'est multiplié à la radio et surtout à la télévision (The Armando Iannucci Shows sur Channel 4, The Thick of...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires