Ao, le dernier Néandertal

07/12/10 à 11:36 - Mise à jour à 11:36

"Ao, le dernier Neandertal", un film préhistorique qui, autant le dire tout de suite, n'est pas comparable à du Jean-Jacques Annaud. Mais Jacques Malaterre, grand spécialiste du genre pour le petit écran, réussit tout de même une oeuvre qui, si sur la forme n'est pas aboutie, reste terriblement instructive sur le fond.

Ao, le dernier Néandertal

© Patrick Glaize

La Guerre du Feu reste en mémoire comme une référence en termes de film abordant le monde préhistorique sur les pas des ancêtres de l'Homme tel que nous le connaissons aujourd'hui. Certes Ao, le dernier Néandertal est loin d'atteindre le niveau de l'oeuvre de Jean-Jacques Annaud, faute de moyens créatifs et financiers comparables.

Mais on peut suivre avec intérêt cette chronique du voyage d'un Néandertal de Sibérie au bassin méditerranéen, sur fond de menace d'extinction de son peuple alors que l'Homo Sapiens prend la relève parfois brutalement.

Spécialiste du genre et de la période (on lui doit L'Odyssée de l'espèce à la télévision), Jacques Malaterre sait de quoi il parle. Mais le grand écran réussit moins à sa démarche aussi fondée sur le fond que souvent inaboutie dans la forme.

Ao, le dernier Néandertal, drame préhistorique de Jacques Malaterre, avec Simon Paul Sutton, Aruna Shields, Craig Morris. 1h25. Sortie le 15 décembre.

Louis Danvers

Nos partenaires