71e festival de Cannes: un palmarès cohérent

20/05/18 à 11:11 - Mise à jour à 24/05/18 à 16:24

Il arrive que plus qu'un film, une Palme d'or récompense une oeuvre. Avec Une affaire de famille, du Japonais Hirokazu Kore-eda, le jury du 71e Festival de Cannes a choisi une option médiane, ce drame intimiste étant sans conteste l'un des plus beaux fleurons de la sélection, sans surpasser pour autant les deux chefs-d'oeuvre du maître nippon, Nobody Knows et Still Walking.

Kore-eda y revient à son thème de prédilection, la famille, et celle d'Une affaire de famille est bien curieuse de prime abord, dont les contours sont un peu flous, et qui vit, pour l'essentiel, de menus larcins et autres petits arrangements avec l'existence.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires