31e édition du BIFFF: demandez le programme!

13/03/13 à 11:01 - Mise à jour à 11:01

Pour sa 31e édition, le festival posera ses valises au Palais des Beaux-Arts (Bozar). Du 2 au 13 avril, le BIFFF revient avec de nouvelles sections, un nouveau jury et de nouvelles perles du cinéma fantastique.

31e édition du BIFFF: demandez le programme!

© BIFFF & François Schuiten

C'est Byzantium, le nouveau film de l'Irlandais Neil Jordan qui ouvrira le bal des monstres cette année. Cette année, le BIFFF braque ses projecteurs sur le pays du Connemara à travers une rétrospective de l'oeuvre de ce maître du genre fantastique. La Cinematek présentera aussi les "Classic Monsters" d'Universal: Phantom of the Opera, Frankenstein, The invisible Man et Bride of Frankenstein (James Whale), Dracula (Tod Browning) et The Mummy (Karl Freund).

La mise à l'honneur des masterclass continuera avec un décryptage de la filmographie de Neil Jordan (par lui-même et par notre collègue Louis Danvers) et une leçon de cinéma avec Dario Argento (Giallo). Le cinéaste Jean-Jacques Rousseau (Karminsky Grad) révèlera aussi son univers de l'absurde et du contestataire. Le documentaire Side by Side abordera la délicate question des nouvelles technologies et de leurs conséquences sur les métiers du cinéma, tandis que Jean-Jacques Jespers, professeur à l'ULB, débattra des limites de la liberté d'expression dans le cinéma fantastique.

De nouvelles sections, un nouveau jury

N'oubliant pas ses racines, le BIFFF crée Belgorama, section où seront nominés les coups de coeur de 2012. La compétition se jouera aussi dans la catégorie Premiers films, pour tenter de découvrir de nouveaux talents, comme l'avaient été en leur temps Luc Besson et Peter Jackson. La section Fils de brutes mettra en compétition les rejetons des David Lynch (Austin Lynch, Breathing Cave) de John Cassavetes (Nick Cassavetes, Alpha Dog), John Hough (Paul Hough, The Angel) ou encore de David Croenenberg (Brandon Croenenberg, Antiviral). Enfin, pour les Bifffeurs en herbe, le BIFFF organisera des séances enfants admis, faisant rimer fantastique avec féérique plus qu'avec maléfique.

Aux nouvelles sections s'ajoutent de nouvelles compétitions. L'Union de la Presse Cinématographique Belge (UPCB) sera membre du jury qui examinera les courts-métrages belges en compétition. A l'échelle internationale, c'est le réalisateur anglo-français Roland Joffé qui présidera le jury, tandis que la sélection européenne se fera par le producteur exécutif Adrian Politowski. L'écrivain Paul Cleave sera à la tête du jury pour le meilleur thriller, et le styliste Patricio Lagos dirigera la compétition "7e parallèle". Une petite cinquantaine de films seront aussi présentés hors compétition.

Le fantastique? Pas que du cinéma!

Qui a dit que le fantastique ne se rencontrait que dans les salles obscures? Lors des douze jours de festival, le BIFFF mettra le nez dehors. Le 7 avril, dans le cadre de la "japanimation", sera désigné le cosplayer (ndlr: les cosplayers se déguisent en personnages de fiction et en héros de jeux vidéo) qui ira représenter nos couleurs à Londres pour la quatrième édition de l'EuroCosplay. Du 3 au 10 avril, les candidats de la 26e édition du International Body Painting Contest se transformeront en tableaux vivants en s'inspirant de peintures célèbres. Un concours de maquillage sera aussi organisé: un jury récompensera le visage qui ressemblera le plus à une créature monstrueuse ou divine. Des morts-vivants déambuleront dans les rues de Bruxelles le 6 avril, pour la Zombifff parade. Le défilé sera suivi de la projection de Zombie Fever (Kirill Kemnits), et d'une nuit méta musicale au Café Central, sur les rythmes de Night Has a Thousand Screams (Umbwww.youtube.com/watcherto) et de Baby Kruger.Côté art plastique, la galerie Pieter Pauwel mettra en scène des peintures, des sculptures et des installations d'artistes d'ici et d'ailleurs.

Adèle Dachy

Nos partenaires