Rencontre avec Elena Palumbo-Mosca, fidèle collaboratrice d'Yves Klein

31/03/17 à 12:54 - Mise à jour à 12:54
Du Le Vif Focus du 24/03/17

Son ADN est pour toujours mêlé aux pigments des Anthropométries d'Yves Klein. Elena Palumbo-Mosca se souvient de ces performances qui ont marqué l'histoire de l'art.

On aurait adoré ça, la rejoindre à Diano San Pietro, sur la côte ligure. Ses arguments se défendaient plutôt bien, entre un euphémique "la cuisine locale n'est pas mauvaise" et "les baleines migrent en masse pour le moment" qui ramène forcément à un certain... bleu. Seulement voilà, ce n'était pas possible. Alors, il a fallu se contenter d'un vulgaire Skype. Sur l'écran qui pixellise, son visage doux est cerné d'ondulations argentées. Sa mémoire est intacte, ses analyses éclairantes et ses réponses fulgurantes, au contraire du réseau qui traîne la patte. Qui a écrit que la vieillesse était un naufrage? À 82 ans, Elena Palumbo-Mosca, modèle d'Yves Klein, a demandé qu'on l'appelle vers 21 heures. Pas avant car elle a "un boulot de fou". Après une carrière de traductrice, elle s'applique en ce moment à adapter, de l'espagnol vers l'italien, les poèmes d'Ángeles Mora, son amie qui vient de décrocher le Premio Nacional de Poesía en Espagne. Une tâche qui requiert toute son attention et lui permet d'échapper à la trivialité du petit village transalpin où elle séjourne quand elle n'est pas à Bruxelles. "Ici, tout le monde chasse... Je suis végétarienne, tout le monde a des chiens... J'ai des chats", s'amuse-t-elle.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires