Premières images du projet Kanal, dont on connaît les futurs architectes

23/03/18 à 14:51 - Mise à jour à 16:44

Après un long concours mis sur pied afin de choisir les futurs architectes, c'est finalement le trio Noa/EM2N/Sergison Bates qui hérite de la rénovation de l'emblématique garage Citroën le long du canal.

"C'est un moment d'émotion ce qui se passe aujourd'hui." C'est en ces mots qu'est premièrement présenté le projet Kanal. Deux ans jour pour jour après les attentats de Bruxelles, ce dernier est vu comme le renouveau de la vie bruxelloise. Avec comme objectif que "la lumière de l'art et de la culture permettront de consolider le vivre ensemble".

L'ambition d'un projet de longue haleine

Propriétaire de l'ancien garage Citroën aux épiques proportions (près de 40.000 m²), la région de Bruxelles-Capitale voulait redynamiser le lieu. Et elle y met les moyens: les estimations des travaux sont de 125 millions d'euros. L'équipe d'architectes aux commandes du projet est une association entre trois bureaux différents: les Belges de NoA, les Suisses de EM2N et les Britanniques de Sergisson Bates.

Lors de la présentation du projet, opérée en trois langues vu la mesure internationale des équipes, les architectes ont mis l'accent sur la réutilisation des locaux existants. "Pas de respect aveugle, ou de destruction irréfléchie", affirme le chef de l'équipe britannique Stephen Bates. Une réflexion poussée sur le bâtiment donc, auquel on trouve également un rôle en dehors de ses murs. En effet, le musée Kanal, comme le disent les architectes, "prend place dans le projet Canal, qui vise à redynamiser les abords de ce dernier. Il se trouve aussi dans le croissant pauvre de Bruxelles, une zone fortement touchée par la pauvreté et le chômage. Nous pensons qu'il permettra de redynamiser le quartier en créant de nouvelles activités, de nouveaux emplois, et en attirant de nouvelles personnes dans le quartier."

Un écrin moderne

Pour tout cela, les équipes parient sur une utilisation maximale de tout l'espace disponible. Le bâtiment contiendra un musée d'art moderne et contemporain, un centre d'architecture (CIVA) et des espaces publics dédiés à la culture, l'éducation et les loisirs. Comme l'avait dit Rudy Vervoort, Ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale, "un musée de 12.000 m² dédié à l'art moderne et contemporain fera l'honneur de Bruxelles, il sera le symbole de son ouverture au monde et de sa vitalité".

Pour voir si toutes ces promesses seront tenues, il faudra être un brin patient: les travaux débuteront à l'automne 2019 pour terminer fin 2022.

Thomas Modave

Nos partenaires