Photo: Gainsbourg, côté pro et côté intime

20/04/18 à 14:57 - Mise à jour à 15:30
Du Le Vif/L'Express du 12/04/18

Une expo à Calais de photos d'Andrew Birkin, frère de Jane, et une autre, parisienne, de Tony Frank, montrent combien Monsieur Serge aimait se faire tirer le portrait.

Notre seule rencontre avec Serge Gainsbourg (1928 - 1991) dans le désormais défunt hôtel Astoria de la rue Royale, à Bruxelles, eut lieu une année environ avant sa mort. Déjà plus léger - avec un bout de foie en moins -, le sexagénaire n'en commande pas moins quatre tournées de champagne-curaçao pendant l'heure d'interview. A la fin de celle-ci, il n'hésite pas une seconde à poser pour quelques candid pictures, sourire d'enfant narquois fissurant sa vieille belle gueule. Ainsi en allait-il de l'historique chanteur et compositeur: blessé par des années de mépris à l'égard de son physique qu'il jugeait lui-même difficile, il tient enfin, dès la fin des seventies, la revanche du succès comme chanteur. Et une reconnaissance dont la photographie sera la meilleure preuve tangible. Quitte à poser en fêtard - avec confettis et tout le toutim - sérieux comme un pape, le regard enfoncé dans l'objectif, pour la couverture du magazine Rock & Folk de janvier 1980. A contresens de la fête obligatoire.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires