Mons 2015: le décompte est lancé

18/12/14 à 14:30 - Mise à jour à 15:07

Après 10 ans de préparations, Mons 2015 pointe enfin le bout de son nez. La soirée d'ouverture aura lieu le 24 janvier prochain. Nous avons d'ores et déjà visité la ville et certaines installations.

Mons 2015, c'est un peu comme un bébé que ses organisateurs dont la gestation a duré 10 ans. Le 24 janvier, ce bébé fera ses débuts, sera enfin présenté au public et, surtout, aux Montois qui n'ont entendu parler que de ça depuis des années.

L'après-midi et la soirée du 24 se présentent comme un parcours déambulatoire dans les rues de Mons. Sur près de 18 sites, une vingtaine d'installations seront présentées. Un des premiers lieux à (re)découvrir est la place Léopold, face à la gare. Pour l'instant, il est difficile de s'imaginer à quoi elle pourra bien ressembler ce jour-là: elle a aujourd'hui l'air d'un champ de bataille, à l'image de la fameuse gare de Mons qui ne sera pas prête pour les festivités. Pour donner un côté un peu plus accueillant à cette gare provisoire, une installation lumineuse garnira la passerelle utilisée par les navetteurs. La place Léopold accueillera quant à elle un labyrinthe de photos prises par des habitants de Mons.

Sur cette même place, depuis la semaine dernière, les passants peuvent admirer les débuts de la Phrase. Pendant près d'un an, des artistes peintres (ré)écriront les poèmes d'artistes montois, où étant passés par Mons. Les premiers vers rédigés sont ceux de Verlaine. Le poète a en effet été détenu à la prison de Mons entre le 25 octobre 1873 et le 16 janvier 1875, après avoir tiré sur Rimbaud.

Mapping, dancefloor sur ressorts et pyrotechnie

En quittant la place Léopold, le visiteur peut remonter la rue vers la collégiale Sainte-Waudru. Dans l'après-midi, la collégiale sera une zone "VIP Only" pour la séance protocolaire d'ouverture de l'année, en présence des têtes couronnées mais aussi des représentants politiques du pays et de l'Union Européenne. Mais vers 20h s'ouvrira The Best Is Yet to Come. À l'entrée, le curieux sera accueilli par un labyrinthe doré du plasticien flamand Filip Gillissen. L'artiste a en effet décidé de jouer avec des filaments d'or, de faïences et d'aciers. Dans le coeur de la collégiale, on découvrira ensuite une installation vidéo animée sur de la musique vocale D'Orlando de Lassus. Face à la collégiale, un camping "musical" sera installé. De chaque tente émanera le son d'un instrument différent, et l'ensemble produira des morceaux de fanfares.

À proximité de cette collégiale, c'est le beffroi de la ville de Mons qui s'illuminera. Pendant une année complète, ce bâtiment emblématique de la ville sera visible à près de 30 km, grâce aux led qui y seront installées. Pour ceux qui préfèrent une ambiance plus tranquille, une sculpture en hommage au Doudou, le dragon montois, sera installée loin de l'agitation dans les jardins du beffroi.

Une fois ces trois lieux-clés visités, resteront encore de nombreuses choses à découvrir comme l'installation en hommage à Salvatore Adamo rue de la Poterie (entre la Collégiale et la Grand Place). Elle consiste en une suite de séquences en plusieurs langues du morceau "tombe la neige". Mais les spectacles les plus importants se dérouleront sur la Grand Place, bien sûr. Celle-ci se transformera en discothèque géante après un spectacle pyrotechnique accompagné de ballons gonflables, de concerts et enfin la descente d'une immense boule à facette à l'emplacement du sapin de Noël que vous pouvez voir sur la photo. Le spectacle se conclura par un feu d'artifice place Nervienne. À cet endroit, sera également mise en place une piste de danse sur ressorts. L'énergie produite par les "danseurs" génèrera le courant pour alimenter la musique et les effets de lumière.

Sur la place du Parc, à proximité de la Grand Place, c'est un spectacle pyrotechnique de Carabosse qui sera présenté. De l'autre côté de la Grand Place, le rendez-vous est au Carré des Arts où l'on retrouvera un mapping, soit cette technique qui permet de projeter des images en mouvement sur les bâtiments, comme on a pu en voir notamment lors de la Fête nationale à Bruxelles. Il s'agit du même genre de spectacle à cette exception près: il ne s'agira pas d'une façade en mouvement mais bien d'une projection à 360°, sur l'ensemble des bâtiments.

Il y aura encore un spectacle (presque) robotique jouant sur des effets lumineux, des concerts "woodstock" ou encore un concert où le public sera l'acteur principal, à l'Eglise Sainte Catherine, en face de la fameuse sculpture The Passanger d'Arne Quinze, visible depuis quelques semaines dans le coeur de Mons.

Des festivités sécurisées

Si tout ce spectacle "n'est plus quinstaller", le côté plus pratique reste à mettre en place. À partir de 14h, l'intramuros de la ville sera fermé à toute circulation, également pour les riverains. Les personnes qui auraient besoin d'un laisser-passer d'urgence doivent contacter au plus tôt les services de police de la ville. Un service de police qui sera renforcé par un système de caméras prêté par la police nationale française. Près de 400 policiers seront mobilisés pour l'évènement. S'ils surveillent bien sûr la circulation routière, ils veilleront aussi à la consommation d'alcool. Les commerçants de la ville n'ont pas le droit de vendre n'importe quoi lors de cette journée: ceux-ci devront obligatoirement vendre des softs et des boissons chaudes, et, par ailleurs, ils ne pourront pas proposer de boissons à trop fort degré d'alcool. Aussi, le bourgmestre Elio Di Rupo a prévenu qu'il y aurait distribution de procès-verbaux si les règles en question ne sont pas respectées. "Nous espérons que ce sera une réussite!" a précisé le président du parti socialiste. "Nous attendons lvènement depuis si longtemps. Nous voulons garantir qu'il se déroulera dans un climat sécurisé."

Autres infos pratiques: les lignes TEC seront renforcées et, à partir de certaines destinations, celles-ci seront même gratuites. Pour les navetteurs, la SNCB a également proposé une réduction de 60% pour l'aller-retour à destination de Mons.

Céline Paquet (stg)

En savoir plus sur:

Nos partenaires