Mode Muntu, comète de la peinture congolaise

02/06/17 à 10:41 - Mise à jour à 15:41
Du LeVif Focus du 26/05/17

À l'heure où tous les regards convergent vers l'Afrique, il est temps de s'arrêter sur Mode Muntu, comète de la peinture congolaise dont l'Histoire de l'art n'a pas encore mesuré tout l'éclat.

C'est une évidence: on a trop longtemps pensé que l'Histoire de l'art moderne et contemporain s'achevait là où les frontières de l'Occident s'arrêtaient. On se racontait que la partition était un concerto pour une voix, alors qu'en réalité il s'agissait de polyphonies retentissant tout autour de la planète. Heureusement les échos ne se sont pas propagés en vain, un examen de conscience a été entrepris par les dominances, il n'a eu de cesse de rétablir l'exactitude d'une situation complexe qu'il était plus qu'urgent de traquer parmi les latitudes et les méridiens. En la matière, le continent noir occupe une place de choix. Il connaît aujourd'hui un engouement critique intense: la scène artistique africaine n'en finit pas d'être réexaminée à sa juste valeur... ou, dans le pire des cas, le moins grossièrement possible. Un joli retour du refoulé quand on sait que dans les années 50, il était courant de poser une question aussi effrayante que "les Noirs sont-ils doués d'art?" Le 19 août 1955, un journaliste du Soir n'écrivait-il pas: "Nous n'entendons pas plus nous laisser gagner par un snobisme trop facilement enthousiaste devant les oeuvres des peuplades primitives." Quatre cents ans après l'indignité de la controverse de Valladolid, il n'est pas interdit de penser que, pour ce qui est des préjugés, l'humanité progresse à la vitesse d'un escargot.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires