Le monde violent, marginal, gangréné et terriblement attachant de Weegee

13/06/16 à 11:52 - Mise à jour à 13:34

Source: Focus Vif

"Le meurtre est mon business", avait coutume de dire Weegee. Démonstration éclatante au Musée de la photo de Charleroi où sont rassemblés une centaine de clichés du célèbre photographe de rue qui a donné ses lettres de noblesse au fait divers, ce miroir tragi-comique de la comédie humaine.

C'est un monstre sacré du XXe siècle qu'accueille jusqu'en décembre le Musée de la Photographie de Charleroi. Un de ces artistes "bigger than life" dont l'oeuvre a ouvert des boulevards aux générations suivantes et dont la signature esthétique reconnaissable entre mille sert depuis d'étalon dès qu'un chasseur d'images s'aventure sur le "territoire" de prédilection de Weegee: la nuit, côté cour (des miracles) plutôt que côté jardin.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires