L'oeuvre de la semaine : Ils sont tous foot

04/03/17 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Est-ce une oeuvre abstraite ? Ou un maillot de foot un peu stylisé ? Oui voilà, c'est bien cela et dans cette toute première exposition en galerie de Bert Huyghe, d'autres équipes, comme ici celle de Valencia, sont au rendez-vous.

L'oeuvre de la semaine : Ils sont tous foot

Bert Huyghe. Valencia, 2016 © Bert Huyghe. Photo: Vincent Everaerts

On y retrouve des clubs célébrissimes et d'autres jouant avec quelques supporters les dimanches avec ou sans pluie. Il est vrai que le jeune artiste flamand aura bien joué dans le club local de son village flandrien. Le foot, il connait. Que pouvait-il faire d'autre dans le contexte qui l'a vu grandir et dans lequel la culture est d'abord celle du corps.

Or, l'ado rêvait, allez savoir comment lui était venue cette idée, devenir peintre. Mais quel artiste prendre pour maître ? Quel modèle suivre ? C'est alors qu'à peine inscrit aux Beaux-Arts de Gand, on l'emmène pour la première fois dans un musée où il tombe nez à nez avec les "rayures" de Buren. Le choc. L'artiste français s'était-il inspiré du foot ? L'hypothèse ferait lever les poils du crâne à bien des exégètes. Mais Huyghe fait aussi partie d'un pays où la peinture est aussi un vrai métier. Ce qu'il apprend. Mais il ne suffit pas d'en connaître les ficelles. Il s'agit aussi, dès qu'on entre dans le monde des arts, de s'inscrire dans une filiation. Son choix se porte sur la peinture américaine en son caractère extraverti. Ensuite, il faut, comme "plasticien", se faire voir.

Souvenez-vous comment Picasso, dans les premières esquisse des "Demoiselles d'Avignon" avait inscrit, aux côtés des prostituées de Barcelone, un jeune artiste, la farde de dessins sous le bras, établissant ipso facto, un lien entre les deux professions. Ici, c'est à la carrière du footballeur que Bert Huyghe compare celle du peintre. D'où le titre de l'expo : "Yay Team. I know I can do it. Just put me in, Coach." Le galeriste en coach, oui, évidemment. Reste qu'au-delà, il y a bel et bien de la peinture, épaisse, volontaire, malmenée. Bref, celle d'un joueur doué et intelligent.

Bruxelles, Rossi Contemporary. 690 chaussée de Waterloo (1050). Jusqu'au 11 mars. Je et Ve de 11h à 18h, Sa de 14h à 18h. www.rossicontemporary.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires