L'oeuvre de la semaine: Briller d'abord

04/03/18 à 12:46 - Mise à jour à 12:46

Le but : devenir une légende, une personnalité transcendée par le costume, le strass et les paillettes. Né dans les prisons américaines, le phénomène s'est depuis répandu dans les quartiers noirs de New-York...

Lila Neutre, Série Vogue-rs.

Lila Neutre, Série Vogue-rs. © Courtesy de l'artiste et Galerie Les Brasseurs Liège

Applaudi et célébré après une compétition où par la gestuelle et l'originalité de la danse, les expressions grossies et les transes qui s'offrent en pâture, l'un des participants est désigné vainqueur. Désormais, il existe. Lila Neutre (°1989) a multiplié ses incursions dans ces univers où, au-delà du côté maniéré (voir esthétisant) des parures, se précise la volonté de transcender à la fois son identité et l'inscrire dans une perspective de marginalisation socialement contestatrice. D'autres séries ont investigué par exemple, la "Société des ambianceurs et des personnes élégantes (dites "S.A.P.E.), ces Noirs peu diplômés des banlieues qui rivalisent d'élégance chic et se retrouvent dans des clubs en costumes griffés et accessoires les plus onéreux. Au Japon aussi, la photographe française a suivi les filles et garçons métamorphosés en héros de mangas ou de jeux vidéo et, à l'inverse, ces autres, porteurs des traditions vestimentaires du pays.

C'est au Japon aussi que Lila Neutre, diplômée de la célèbre école de photographie d'Arles a sans doute trouvé son esthétique. Si le cadrage évoque parfois celui des estampes, le souci du détail, le rapport entre décoratif et le réel tout autant que le surgissement d'un détail et surtout la palette chromatique renvoient à la culture nipponne qu'elle soit celle des siècles anciens ou des arts (on songe au cinéma) actuels. La somptuosité de ses clichés (souvent de petites tailles) ainsi que la dynamique des accrochages provoquent une réaction d'attirance-répulsion justement appropriée aux propos. Aux côtés de ses oeuvres, on découvre d'autres photographes également fraîchement diplômés d'Arles.

Liège, Les Brasseurs. 236 Rue du pont, 4000 Liège. Jusqu'au 25 mars. Du mercredi au samedi de 14h à 18h. www.lesbrasseurs.org

Nos partenaires