Exposition Unframed: la femme au-delà des frontières, sous les regards croisés de photographes engagés

18/06/18 à 10:15 - Mise à jour à 10:16

Ils sont 7 photographes à avoir sillonné les routes du monde pour faire résonner les voix des femmes dans l'exposition Unframed. Des femmes faisant face à des violences et des inégalités au quotidien. Et d'autres qui se nourrissent de leur condition pour bousculer la société.

Exposition Unframed: la femme au-delà des frontières, sous les regards croisés de photographes engagés

Détails de photographies issues de la série The power of women, réalisée au Brésil par Andrea Bruce. © Muna Traub

Elles ont toutes un point commun: ce sont des femmes dont la vie a connu de grands chamboulements. Aux quatre coins du globe, 7 photographes les ont suivies pour raconter leur histoire. Les thématiques sont diverses. On entre d'abord dans un Brésil en pleine croissance économique et culturelle avec The power of women d'Andrea Bruce. Une série au coeur de l'action qui illustre l'évolution des droits et du statut des femmes brésiliennes, dont l'avenir semble prometteur. Puis, cap sur le Moyen-Orient avec les clichés de Pauline Beugnies dans Women and revolution. Un périple au coeur de la jeunesse égyptienne, où les femmes ont joué un rôle clé dans la révolution. On pénètre encore dans l'univers fragile de Nina Berman qui nous transporte dans An autobiography of Miss Wish. Le récit d'une survivante d'un trafic d'enfants et de pornographie infantile en quête de reconstruction.

Dans ces thématiques douloureuses, Mélanie Wenger propose aussi deux volets. Une première partie avec Broken Silence, dont les photographies illustrent les violences sexuelles subies par des femmes au Zimbabwe, aux Etats-Unis, au Mexique ou encore en Europe: "les visages sont différents, les histoires changent mais la lutte reste la même". On retrouve aussi Wenger dans une seconde série, Marie-Claude. C'est l'histoire de sa rencontre hasardeuse au bord d'une route de Bretagne avec Marie-Claude, un visage puissant et lumineux qui vit seul et reculé des autres, marqué par la violence de son mari (et bourreau) décédé dans les années nonante.

Marie-Claude à travers l'objectif de Mélanie Wenger

Marie-Claude à travers l'objectif de Mélanie Wenger © Muna Traub

La photo transmédia

Derrière Unframed se cache la collaboration entre Brassage Photographique- organe de création et de diffusion photographique- et le collectif de photojournalistes Noor. Cette alliance se destine à raconter la photographie autrement, notamment par le biais de supports transmédias: "On cherche à soutenir la jeune photographie et travailler sur les différents formats de la photo, que ce soit faire venir la photo en exposition, à la télévision ou sur les réseaux sociaux, explique Bastien Duval, curateur de l'exposition. On s'est rencontrés avec Noor - qui cherche aussi à s'ouvrir au transmédia, avec de l'audio, avec de la vidéo - pour sortir des reportages classiques. D'autant plus que l'exposition se déroule dans un cinéma. Du coup c'était important pour nous de garder une image en mouvement."

Avec une sélection équitable entre les photographes de Noor et des photographes bruxellois, le projet s'ancre au niveau local et international autour du thème de la femme: "C'est un sujet qui a beaucoup fait l'actualité cette année pour certaines raisons et c'était le fruit d'une vraie réflexion. J'avais la volonté de ne pas juste partir sur les violences faites aux femmes. J'avais aussi envie de raconter des histoires de femmes qui participent à des révolutions économiques, politiques, culturelles et qui prennent le pouvoir pour montrer qu'un changement est en train de s'effectuer", poursuit le curateur.

L'exposition, qui se déroule au Cinéma Galeries à Bruxelles, a adopté le concept d'entrée libre pour favoriser la culture à tout public, même si celle-ci a un coût: "On essaie de développer l'entrée libre le plus possible sur nos événements parce que cela permet à tout le monde d'accéder à des événements culturels. Mais l'idée n'est pas de dire que la culture est gratuite [...] Pour les prix libres, on propose un prix recommandé, qui est de 8 euros, ce qui veut dire que cela représente ce que l'on aurait pu demander en termes de billets. Mais on explique à côté que chacun peut soutenir à sa hauteur l'exposition et qu'il n'y a pas de culpabilisation."

Unframed, Brassage x Noor, du 15 juin jusqu'au 19 août 2018 au Cinéma Galeries. www.galeries.be

Muna Traub

Nos partenaires