Expo Magnum Contact Sheets, l'envers du décor des photos historiques

04/04/18 à 14:40 - Mise à jour à 15:04

Retracer l'histoire de 1930 à nos jours, à travers des photographies mythiques et leurs planches-contacts, c'est le pari de l'exposition Magnum Contact Sheets, qui fait arrêt à l'abbaye de Stavelot jusqu'au 2 décembre.

Expo Magnum Contact Sheets, l'envers du décor des photos historiques

L'expo Magnum Contact Sheets est à visiter jusqu'au 2 décembre à l'abbaye de Stavelot © Guillaume Scheunders / Magnum Contact Sheets

"Une feuille de contact est pleine de ratures, pleine de détritus. Une exposition de photos ou un livre sont une invitation à un repas, et il n'est pas dans les habitudes de conduire les invités à fourrer leur nez dans les casseroles, et encore moins dans les seaux d'épluchures", clamait Henri Cartier-Bresson, l'un des quatre piliers fondateurs de l'agence Magnum Photos avec David Seymour, Robert Capa et George Rodger. Ironie du sort, aujourd'hui, c'est carrément toute une exposition qui leur est consacrée, à ces fameuses planches.

Créée en 2013, l'exposition est déjà passée par Forte di Bard (Italie), Berlin, Budapest, Amsterdam, Istanbul, Séoul, Shenzen, Madrid et est actuellement installée à Stavelot, petite ville située aux portes des Ardennes, depuis le 29 mars dernier. Face à ces grandes métropoles, Virgile Gauthier, directeur de l'abbaye de Stavelot, se dit décomplexé : "Il n'y a aucune raison que nous ne puissions pas accueillir de grands événements, on avait déjà accueilli une exposition sur Andy Warhol et même une très belle rétrospective sur Robert Doisneau. Nous sommes aussi dans l'événementiel (NDLR : l'abbaye abrite surtout des expositions permanentes, notamment le musée du circuit de Spa-Francorchamps ou sur Guillaume Apollinaire). Et surtout, pourquoi pas à l'abbaye de Stavelot ?".

Les photographes mis à nu par les planches-contacts même

Magnum Contact Sheets, c'est la mise à nu des plus grands photographes de l'agence. Car en plus de retracer l'histoire en photographies de 1930 à 2010, elle propose les planches-contacts de celles-ci, sortes de carnets de croquis des photoreporters, révélant tous les clichés qui ont été nécessaires pour obtenir la photo parfaite, et parfois des annotations, pour comprendre quel a été le choix du photographe. Des archives pas toujours aisées à débusquer. "Andréa Holzherr, la directrice des expositions temporaires de Magnum Photos nous disait que ça n'avait pas été facile d'avoir l'autorisation de tous les photographes, parce que c'est une mise à nu, et donc ça montre aussi les faiblesses du photographe" explique Virgile Gauthier.

L'Histoire en photos

Planche-contact de René Burri lors d'une interview de Che Guevara

Planche-contact de René Burri lors d'une interview de Che Guevara © Guillaume Scheunders / Magnum Contact Sheets

Au fil de l'exposition, on découvre des moments d'Histoire capturés par les meilleurs photoreporters de leur temps. À commencer par la guerre d'Espagne vue par l'objectif d'Henri Cartier-Bresson et David 'Chim' Seymour. Ou les célèbres clichés poignants du débarquement du 6 juin 1944 sur les plages normandes, saisi par Robert Capa. On retrouve aussi la photographie - devenue symbole des mouvements pacifistes - du manifestant sur la place de Tiananmen se tenant devant une rangée de chars, ou même le cliché surréaliste de Salvador Dali par Philippe Halsman, Dali Atomicus. "J'ai compris très tôt que si l'on veut changer le monde, on a cet étonnant petit appareil autour du cou" a déclaré un jour le photographe Philip Jones Griffiths, dont le livre, Vietnam Inc, publié en 1971, sur son expérience de photoreporter pendant la guerre du Vietnam, a considérablement influencé la politique de l'époque. De l'intronisation de Fidel Castro à Cuba à mai 68 en passant par l'attentat du World Trade Center et les conflits en Hongrie, en Albanie ou à Prague, l'oeil de ces experts du huitième art semblent avoir tout saisi de ce qui a fait l'Histoire. À côté de ces grands événements historiques, on retrouve aussi les grandes figures de la seconde moitié du XXe siècle passées devant l'objectif, qu'il s'agisse de Malcolm X, des Beatles, de Mère Teresa ou encore de Che Guevara.

Focus sur la Belgique

Particularité de cette exposition sur celles montrées précédemment dans les différentes villes d'Europe et d'Asie, elle contient une exclusivité pour la Belgique. Une petite salle projette les photos des photographes de l'agence Magnum Photos passés par notre pays. Soit une cinquantaine de photographies sélectionnées parmi plus de 8.500, ayant pour thème la bataille des Ardennes, le mariage de Baudouin, la plage de Knokke-le-Zoute et un tas d'autres clichés où le Plat Pays trouve un écho.

L'exposition est accessible à tous les publics, proposant même des jeux thématiques pour les plus jeunes visiteurs.

Magnum Contact Sheets, du 29 mars au 2 décembre 2018, Abbaye de Stavelot

Infos et réservations : www.abbayedestavelot.be

Guillaume Scheunders

Nos partenaires