Ça marge pour Truc Troc

16/01/15 à 14:46 - Mise à jour à 14:46

Source: Focus

Truc Troc rempile pour sa 11e édition qui se déroule cette année encore à Bozar. Attention! On ne dit plus "Truc Troc" mais "Art Truc Troc & Design".

Ça marge pour Truc Troc

Truc Troc © DR

Le concept reste grosso modo le même, si ce n'est qu'en plus de la sélection d'artistes opérée par le Centre Culturel Wolubilis, l'événement ajoute une corde "design" à son arc. En cause, la tentative fructueuse opérée en 2014 de mettre la discipline à l'honneur. On notera que c'est le très sérieux MAD BRUSSELS, le centre de promotion du design et de la mode à Bruxelles, qui est responsable des différents designers présents, qu'ils soient émergents ou confirmés. Autre nouveauté, à proprement parler celle-là, la manifestation accueille cette fois les écoles d'art. De fait, un volet "exposition off" permettra aux étudiants des écoles d'art de présenter leur travail sans passer par le jury et de montrer dans la foulée toute la vitalité de l'enseignement artistique dans la capitale. Pour cette nouvelle édition, Truc Troc rassemble 300 artistes parmi lesquels on conseille de jeter un oeil attentif à Colin Delfosse -actuellement exposé au Musée de la Photo pour ses Amazones du PKK-, Katherine Longly -photographe souvent cajolée dans ces pages-, Gaël Turine -talent auteur d'une très belle série de portraits autour de l'art outsider-, mais aussi Bruno D'Alimonte, Patrick van Roy... A dire vrai, c'est avec une certaine tendresse que l'on assiste à chaque nouvelle édition de ce concept forgé à l'origine par Mon De Rijck et repris par son fils Carl (de Moncharline). La force de Truc Troc est de tracer un chemin en marge des circuits habituels, créant de la convivialité autour de la création artistique. Peu importe si c'est sur fond de sponsors car la réconciliation avec le grand public n'a pas de prix. Pour trois jours, Bozar se transforme en un immense salon transgénérationnel où l'on cause et où il n'est pas vraiment question d'argent. Pour rappel, c'est ici le troc qui prévaut à l'image de cet artiste qui en 2013 est reparti avec sous le bras: un costume trois pièces sur mesure, une oeuvre d'un autre artiste, un séjour dans les Ardennes, ainsi qu'une collection de 25 disques. Enfin, on aime l'explosion de petits papiers autour des oeuvres qui, le temps de l'événement, font surgir un dispositif éphémère inédit.

  • ART TRUC TROC & DESIGN, À BOZAR, BRUXELLES. DU 16 AU 18/01.WWW.TRUCTROC.BE

Nos partenaires