C'est reparti, mon KIKK(i)!

06/11/14 à 10:39 - Mise à jour à 10:39

Source: Focus

La 4e édition du KIKK festival, dédié à la technologie, aux arts visuels, à la musique, à l'architecture, au design et aux médias interactifs a lieu ces 6 et 7 novembre à Namur.

C'est reparti, mon KIKK(i)!

Rain Room du collectif Random International © DR

Qui a dit qu'il ne se passait jamais rien à Namur? Même si on ne niera pas un certain fond de vérité à cette assertion, il est heureux de constater qu'il subsiste quelques événements pour empêcher la belle assoupie de sombrer dans une torpeur définitive. Au générique de ceux-ci, on soulignera la fière et prospective allure du KIKK festival dédié à la technologie, aux arts visuels, à la musique, à l'architecture, au design et aux médias interactifs- dont c'est la 4e édition. Cette manifestation gratuite propose son lot de conférences, en anglais et en français, ainsi que des expositions, des ateliers, des performances, des concerts et même -c'est nouveau- un market rassemblant des jeunes start-up's internationales mais aussi belges et wallonnes.

Loin d'être replié sur lui-même, le KIKK accueillera 3500 personnes venant de plus de 35 pays différents, qu'il s'agisse de conférenciers pertinents, d'allumés de la matière grise ou d'artistes contemporains. L'occasion est idéale pour élargir le point de vue sur le monde que l'on croit trop souvent limité au bout du nez, voire à envisager la technologie plus loin que le dernier smartphone.

Parmi les moments remarquables de cette édition dont la thématique centrale est le jeu comme "processus essentiel d'un concept créatif", on pointera la rencontre avec Zach Liberman, petit génie ayant conçu un logiciel étonnant qui permet à des personnes paralysées de dessiner avec les yeux. On boira également les paroles de Stuart Wood, cofondateur du collectif rAndom International qui met au point des dispositifs artistiques bluffants -à l'instar d'une pièce dans laquelle on se déplace sous la pluie sans être mouillé grâce à une série de capteurs. Ce genre d'environnement sensoriel sera également proposé par Daily tous les jours, un studio montréalais connu pour ses créations sonores collaboratives orchestrées à partir de balançoires... A ne pas rater non plus, une exposition signée par Lab 212, un collectif multimédia qui s'emparera de l'Église Notre-Dame de Namur. Côté bonnes vibrations, on ne ratera pas le phénomène Slow Magic, son électro évidente emballée dans un show haut en couleur... ficelé d'anonymat.

  • KIKK FESTIVAL, LES 6 ET 7 NOVEMBRE À NAMUR. WWW.KIKK.BE

En savoir plus sur:

Nos partenaires