Abraham Poincheval devient rocher pour 8 jours de performance au Palais de Tokyo

22/02/17 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Afp

Abraham Poincheval transforme le quotidien en aventures dans ses performances-explorations. Après s'être enfermé dans une bouteille ou dans le corps d'un ours, l'artiste français va habiter un rocher pendant une semaine et couver des oeufs au Palais de Tokyo parisien.

Abraham Poincheval devient rocher pour 8 jours de performance au Palais de Tokyo

Abraham Poincheval devant son futur habitat minéral au Palais de Tokyo à Paris © REUTERS

Abraham Poincheval se donne un nouveau défi au Palais de Tokyo dans son exposition Pierre et OEuf. Ce 22 février à 14h, il s'enfermera dans un rocher de 12 tonnes pour une période de 8 jours. "Il s'agit d'éprouver le temps du rocher", explique le performer français. Un second round attendra l'artiste le 29 mars: il devra couver des oeufs de poule jusqu'à leur éclosion durant le mois de mars, ce qui pourrait prendre entre 21 et 26 jours. Se confrontant pour la première fois au vivant et se substituant à la poule, il questionnera les notions de genre et de métamorphose. Le quadragénaire est un habitué des expérience extrêmes: il construisait l'année passée un mât de 20m devant la gare de Lyon afin d'y vivre plusieurs jours, il s'installait en 2014 dans la peau d'un ours et reproduisait sur lui-même l'état d'hibernation de l'animal, tandis qu'en 2012, il traversait les montagnes sur près de 160 km en poussant devant lui un cylindre métallique faisant à la fois office de véhicule, d'habitat et de caméra.

Étudiant aux Beaux-Arts de Mans et de Nantes, il questionnait déjà comme la plupart des performers l'art institué et le concept d'oeuvre. C'est cependant dans les années 2000 que ses explorations surréalistes débutent vraiment. Il rencontre en 2001 le plasticien Laurent Tixador et s'associe à lui pour créer mille oeuvres-aventures. Les deux compères ont ainsi expérimenté la vie en totale autarcie sur les îles marseillaises du Frioul, une traversée de la France en ligne droite et une nuit d'enfermement en compagnie de moustiques. Laurent Tixador poursuit de son côté les expériences de survie, études architecturales et explorations de milieux de vie.

Abraham Poincheval s'est quant à lui résolument tourné vers une étude du temps, de l'espace et des modes de vie extrahumains. Il redessine les cartes et règle les pendules qui régissent notre monde en explorant d'autres formes de vie. Le temps est autre quand on vit de telles expériences d'enfermement et d'attente. Il confie d'ailleurs que chaque expérience s'achève par des "troubles intérieurs" et une "journée de déprime". Le retour à la société humaine est difficile et "il faut plusieurs semaines pour retrouver son temps propre". Ses performances composent une oeuvre monolithique qui repose sur le danger permanent et la mise en jeu du corps de l'artiste.

En savoir plus sur:

Nos partenaires