À Avignon avec Olivier Blin, directeur du Poche: "Je suis là pour vendre et réseauter"

03/08/18 à 10:20 - Mise à jour à 10:20
Du Le Vif/L'Express du 26/07/18

Avignon, en juillet. D'un côté, le spectateur lambda, qui espère trouver le spectacle qui fera sa journée. De l'autre, le professionnel, programmateur, diffuseur ou directeur de théâtre, descendu dans l'un des plus grands festivals de théâtre au monde pour y vendre, acheter, réseauter. Olivier Blin, directeur du Poche à Bruxelles, fait partie de la seconde catégorie. On l'a suivi dans son Avignon.

Il y a quinze ans, on rencontre Olivier Blin à Avignon pour la première fois. Cet été-là, il produit dans la Cité des papes Un fou noir au pays des Blancs, seul-en-scène de l'écrivain congolais installé en Belgique Pie Tshibanda. Après ses études en journalisme, un job à Cause commune (une association qui amenait de la nourriture dans les camps durant le conflit en ex-Yougoslavie), un poste de directeur adjoint au Poche (déjà), Blin a créé la Charge du rhinocéros, une compagnie de production et de diffusion de spectacles engagés. La trentaine bien entamée, il partage alors une grande maison en bordure de ville avec les comédiens des spectacles produits par la Charge. Le programme du producteur-diffuseur? Sillonner le festival, traditionnellement distribué entre programmation "in" officielle et "off" libre, ainsi qu'en animations de rue, pour y dénicher les spectacles et les comédiens en adéquation avec la ligne de sa compagnie. Parler finances aussi, histoire de connaître les réalités budgétaires des spectacles qu'il souhaite démarcher et produire.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires